ADVERTISEMENT


Opposition

Haiti Opposition Meets With US Ambassador Pamela White

Haiti Opposition Meets With US Ambassador Pamela White

The opposition finally met with US Ambassador Pamela White.
The closed-door meeting that took place in the party offices of Haiti's Social Democrat Fusion party on December 2nd, 2014

Opposition Leaders and Martelly Stand Toe-to-Toe

Pamela White, U.S. Ambassador to Haiti, met opposition leaders at FUSION headquarters to negotiate with them.

Anti-government leader Jean Victor said his comrades were clear with White ". . . the current crisis is . . . of Haiti's making, and it is up to Haiti to find a solution . . ."

Nation-wide protests have been occurring, calling for Martelly to step down. If he doesn't and elections aren't held by January 12th, Parliament will be disbanded and Martelly can rule by Presidential decree.

Permalink | Comments

Anti Martelly Protest - November 18, 2013

Anti Martelly Protest - November 18, 2013

Here is a picture of the crowd that participated in the protest against the government of Michel Martelly on November 18, 2013. The opposition called the protest a success with the participation of several thousand of people in the street to demand the removal of president Michel Martelly

Permalink | Comments

Minister Rudy Heriveaux refers to the Opposition as Cockroaches

Minister Rudy Heriveaux refers to the Opposition as Cockroaches

If there is one word that the Communication Minister, Mr. Rudy Hériveaux, wishes to take back if he could would be his word "Cafards" eloquently put in his now famous article "Le Syndrome du Cafard".

This editorial was published on "Le Nouveliste" newspaper in November, 2014. Cafards translated into English means cockroaches. In his article, the most controversial and damaging sentence was: "....Emportés dans une espèce de frénésie destructrice, ces cafards s'agitent dans un folklore dégoutant dans les rues pour tenter d'assauter le pouvoir....." As it was clearly noted by Marie Lucie Bonhomme during her interview with Minister Heriveaux this was a direct reference to the opposition in stating that "These Cockroaches.........

Here is a copy of the entire article by Communication Minister Rudy Hériveaux:

" Engagé dans une dynamique remarquable de transformation du paysage socio-économique, le Gouvernement Martelly-Lamothe a doté le pays de nombreuses infrastructures routières, scolaires, hospitalières sportives, portuaires et aéroportuaires. Cette performance n'a pas laissé indifférente nos compatriotes. L'admiration et le respect qu'ils expriment devant ces multiples réalisations à travers les émissions de libre tribune et sur les réseaux sociaux en témoignent grandement.

D'un autre côté, le pragmatisme et le dynamisme de l'équipe au pouvoir représentent un véritable cauchemar pour la vieille garde de cette opposition sclérosée, prisonnière de ce réflexe malsain qui consiste à nager dans les eaux troubles de la déstabilisation.

En effet, une espèce d'hystérie collective s'est emparé des forces anti-démocratiques devant les performances du Gouvernement Lamothe.

On assiste aujourd'hui à un cirque lamentable où la folie du pouvoir conjuguée à la phobie des élections, génèrent les comportements les plus irrationnels et les plus dégoutants.

La question cruciale des amendements à la loi électorale que refuse de voter systématiquement une frange rebelle du Sénat de la République, est étrangement banalisée par une faune politique qui, paradoxalement et bruyamment, réclamait l'organisation des élections.

Depuis, leur discours s'est radicalisé. Ils ont décidé d'étaler au grand jour leurs sordides machinations. Vecteurs chroniques d'une instabilité endémique, ils renouent avec leur exercice favori :S'abrutir dans l'engrenage infernal du "Rache Manyok".

Emportés dans une espèce de frénésie destructrice, ces cafards s'agitent dans un folklore dégoutant dans les rues pour tenter d'assauter le pouvoir. Un triste spectacle quasi quotidien, symptomatique de la bêtise d'une certaine classe politique rétrograde, figée dans l'archaisme et les vieilles pratiques démagogiques qui ont fait tant de torts à notre pays.

Cet acharnement pathétique à vouloir par tous les moyens court-circuiter les règles du jeu démocratique, illustre parfaitement leur mépris pour le peuple qui dans toute démocratie est toujours source organique et fonctionnelle du pouvoir politique.

Catalyseurs d'un débat intense dans les médias haïtiens sur l' 'utilité' et la 'nécessité' d'un chaos politique, ces adeptes de la politique du pire rejettent tout appel au dialogue et refusent tout compromis.

Incapables de formuler les éléments d'une réflexion sérieuse pour la conduite du destin national comme l'a confirmé l'un de leurs représentants sur les ondes de Vision 2000 à l'émission 'invité du jour' de Valéry Numa, ils restent attachés à une tactique médiocre de chantage, de surenchère en piétinant de manière indécente les principes cardinaux de l'Etat de Droit et les valeurs républicaines.

Dans cette atmosphère polluée, le Président de la République a voulu éviter avec humilité et intelligence les effets pervers d'une crise politique dommageable. De multiples concessions ont été faites jusqu'ici par le chef de l'Etat. les discussions du 24 décembre 2012 qui avaient conduit à la mise sur pied du CTCEP avec la médiation de Religion pour la paix, l'Accord d'El Rancho, Best Western, les multiples changements opérés au niveau du CEP, l'intronisation à la tête de cette institution d'un représentant du pouvoir Législatif, bref une louable ouverture d'esprit et une volonté inébranlable de préserver la Paix, la stabilité et l'harmonie au sein de la grande famille haïtienne.

Une énième invitation a été envoyée aux partis politiques de l'opposition radicale. Mais derrière cette carapace rebelle qui les rend imperméables à toute idée de conciliation, ces opposants farouches et aveugles préfèrent se retrancher derrière les murs de la démagogie et de la médiocrité.

Ainsi ils ont choisi de se lancer dans cette aventure au bout de laquelle les attend une cruelle désillusion...

Haïti ne reviendra pas en arrière. Tous les acteurs politiques doivent définitivement divorcer d'avec ces pratiques délétères pour embrasser la modernité politique. Notre histoire est traversée par des luttes fratricides, stupides, inutiles et malsaines. Nous avons le devoir de tirer les enseignements nécessaires de ce passé tourmenté pour en ouvrir une nouvelle page.

Ce nouveau chapitre s'est ouvert avec le Président Martelly et le Premier Ministre Lamothe au timon des affaires. En dépit des multiples obstacles dressés par le groupe des 6 et l'aile dure de l'opposition, le Président Martelly poursuivra les consultations politiques dans la perspective des prochaines joutes électorales en Haïti.

Dans ce climat de tensions et de malaises palpables, le Chef de l'État fait preuve d'un leadership éclairé et remarquable. Viscéralement attaché à la paix, la stabilité et aux principes de la bonne gouvernance, il mettra tout en "uvre pour la tenue des élections, passage obligé pour le renforcement des institutions républicaines et la poursuite du redressement socio-économique d'Haïti."

Permalink | Comments

The Coordinator Of Fanmi Lavalas, Dr. Maryse Narcisse

The Coordinator Of Fanmi Lavalas, Dr. Maryse Narcisse

Dr Maryse Narcisse is a long-term advocate for a democratic system in Haiti.

Before joining the government of Jean-Bertrand Aristide, Dr. Narcisse spent several years in the public as well as in the private sector in Haiti.

Permalink | Comments

Pierre Michel Brunache describing six opposition senators of "Kamikazes"

Pierre Michel Brunache describing six opposition senators of

Here is a picture of Pierre Michel Brunache, spokesman of the Primature in Haiti.

Monday, on August 4th, 2014, Pierre Michel Brunache, the Spokesman of the Primature, did describe the act of six opposing senators is suicidal. The six senators [Jean-Baptiste Bien-Aime (North East), Westner Polycarpe (North), Jean-Charles Moïse (North), John Joël Joseph (West), Francky Exius (South), and Jean William Jeanty (Nippes)] who are refusing to attend the meeting of the Senate and keeping the necessary ratification in electoral at bay, are "enemies of democracy". The necessary ratification can ensure earlier election and expedite country's many development programs. The spokesperson has also warned that, if the country fails to hold elections within the current year, the country will still continue to operate and in accordance with the El Rancho agreement, the Head of State and Judiciary is empowered to discharge necessary responsibilities for such situation and lead the country in an appropriate direction.

Permalink | Comments

MOPOD, no consultation but negotiation on all the points with Michel Martelly

MOPOD, no consultation but negotiation on all the points with Michel Martelly

Opposition Outrageous Demands Preclude Meeting

The Patriotic Movement of the Democratic Opposition (MOPOD) is refusing to sit down with President Martelly and work out issues concerning the Provisional Electoral Council and early general elections. MOPOD wants an increasing political agenda to be acceded to before it will hold discussions, or it will ask for Martelly's resignation.

MOPOD is mobilizing nationally to force the Martelly-Lamothe government to meet its demands, or else it will ask Martelly to leave the country. Opposition G6 Senators however are open to a dialogue with Martelly.

Permalink | Comments

Michel Martelly and G6 Opposition

Michel Martelly and G6 Opposition

This picture is priceless. Michel Martelly finally met with three members of the opposition

It finally happened, the meeting between the Haitian President, Michel Martelly and members of G6 finally took place. Here is a picture of the President with Senators: John Joël Joseph (West), Jean-Baptiste Bien-Aimé (Northeast), Jean William Jeanty (Nippes) and Francky Exius (South). The remaining two Senators of the G6, Moise Jean Charles and Westner Polycarpe declined the invitation.

The met in the objective to find a solution to the current crisis in Haiti. The government has not been able to hold election for three consecutive years.

Kreyol pale, Kreyol kompran..

Ginyin yon Proveb an Kreyol ki di: " De Monn Pa Kontre, Mon De Moun Rankontre Kan Minm" . Anbin, sa se vre oiu. Pou jan te ginyin joure antre de group sa yo, et pi konyè-a pou moun sa yo ape fè Foto zepol ak sepil. Mezanmi, se pa te de ni twa non oiu ke mwin te tande: Kamikaz, Geriya, Antipep. Lot kote-a, lo joure lot la: rizez, mantè, recelè, Machan Let.

Ebyen, konyè-a, de je ouè, manti kaba

Gade lè yo nan foto ak Prezidan Martelly. Moun yo boude tankou kong. Se yon sel bagay mwin pè pou yo. jan ke yo
gonfle nan foto sa, mesye sa yo ka pete nan ninpot moman.

Permalink | Comments

The six Senators in opposition to Michel Martelly

The six Senators in opposition to Michel Martelly

Here is a picture of the six Haitian Senators who have been in opposition to Michel Martelly

The famous six includes: Senator Westner Polycarpe, Senator Moise Jean Charles, Senator Pierre Francky Exius, Senator Jean Baptiste Bien-Aime, Senator Jean William Jeanty and Senator John Joel Joseph

These six senators are also in complete opposition to the El Rancho agreement reached between the Executive government, the Legislative and other sectors of the Haitian society

Permalink | Comments